« Store staging : Petit budget n’exclut pas les grandes ambitions »

Encore relativement peu mis en oeuvre en France, le store staging permet de faire évoluer son concept à moindre coût. Pour Sébastien Tourné, fondateur de l’agence CROSS, cette méthode s’inscrit parfaitement dans les tendances économiques et sociétales actuelles. Explications.

D’où vient le concept de store staging ?

Sébastien Tourné : Le store staging s’inspire du « home staging », une technique que l’on retrouve souvent dans les émissions de déco et d’aménagement à la télévision. Importée des États-Unis, le home staging (ou « mise en scène d’intérieur ») consiste à réutiliser de l’ancien pour faire du neuf, afin de mieux mettre en valeur un logement ou un espace commercial.

Pourquoi cette méthode est-elle tant d’actualité ?

S.B : Nous en parlions il y a quelques mois, face aux attentes de renouvellement toujours plus rapide des consommateurs, les enseignes se trouvent face à un défi : renouveler leurs concepts pour se conformer à ces attentes et rester « à la page ». Pourtant, ces cycles de renouvellement peuvent s’étaler sur 3 à 4 ans dans le cadre d’un réseau de distribution, ce qui rend vite le concept déployé obsolète. Le store staging permet de réduire les frais engagés et le délai de déploiement. En somme cette technique permet de gagner du temps et de l’argent, tout en satisfaisant la demande de renouvellement.

Y a-t-il une recette pour réussir son store staging ?

S.B : Le store staging doit prend en compte les « pain points», ces points de friction qui rendent l’expérience en magasin pénible. L’enjeu est donc de proposer une expérience d’achat qui mette de côté les « irritants » et les événements désagréables.Il est important de valoriser l’expérience du consommateur en magasin : celui-ci doit accéder à l’offre rapidement. Le lieu doit également toucher ses sens par son design et son esthétisme.

Quelle serait la « CROSS touch » pour y parvenir ?

S.B : En pratique, le process est le même que pour toute création de concept magasin : notre réflexion articule stratégie merchandising et design au service du parcours client et de l’expression de la marque.

Pourquoi miser sur le store staging lorsque l’on est un distributeur ?

S.B. : Notre force n’est pas d’ajouter une dimension positive supplémentaire mais de supprimer toutes les émotions négatives. Le store staging comprend une forte dimension merchandising : on diminue les coûts de réalisation sans impacter les performances de commercialité. Nos designers sont de véritables « merchandisigners » : ils ont en tête une efficacité commerciale dans la réalisation des solutions.

Cette méthode parait particulièrement adaptée aux enseignes à petit budget…

S.B : Nous pensons en effet que les petits budgets n’excluent pas les grandes ambitions. Nous trouvons les fournisseurs les plus adaptés au timing et au budget du client. Cela nous permet de proposer des appels d’offres sur mesure et de proposer des concepts avec des coûts 2 à 4 fois inférieurs à ceux des grandes agences.