On vous explique pourquoi l’Afrique est le nouvel horizon du retail

Continent vaste et hétérogène, l’Afrique voit son marché de la distribution se structurer depuis quelques années. Jusqu’à devenir le prochain eldorado du retail ?

De nouveaux marchés porteurs

Avec une croissance moyenne estimée à 3,2 % en 2018 (Banque Mondiale) et une augmentation des dépenses de consommation (McKinsey), l’Afrique offre des perspectives reluisantes pour la distribution. D’ailleurs, huit pays africains figurent déjà dans le classement des 30 marchés les plus prometteurs pour l’expansion du secteur du commerce et de la distribution d’après le cabinet de conseil A.T. Kearney. C’est le Maroc qui s’impose comme premier pays Africain du classement. Il se place 7e au niveau mondial avec une augmentation de 13% de ses ventes au détail en 2016 pour atteindre 40 milliards de dollars de chiffre d’affaires. L’Algérie (14e au rang mondial) et la Côte d’Ivoire (17e au rang mondial) complètent le podium avec 14 milliards de dollars de chiffre d’affaires dans le commerce en 2016 pour cette dernière. S’en suivent la Tanzanie (21e), la Tunisie (24e), le Kenya (25e), l’Afrique du Sud (26e) et le Nigéria (27e).

L’émergence d’une classe de consommateurs

La diversification de l’économie africaine a entrainé l’émergence d’une classe moyenne dont les dépenses de consommation augmentent : elles devraient atteindre 2,1 trillions de dollars en 2025 selon les projections de McKinsey. Le commerce intra-africain va également augmenter avec une croissance estimée à 60% d’ici 2022, portée par la mise en place d’une zone de libre-échange continentale (ZLEC) ratifiée par 44 pays membres. Si la croissance démographique sera l’un des prochains défis du pays, celui-ci pourra s’appuyer sur une population largement jeune et urbaine avec 24 millions de nouveaux urbains chaque année d’ici 2045. Enfin, le continent est marqué par l’adoption rapide des technologies numériques : près de 55% de sa population devrait être équipée d’un smartphone d’ici 2020 (Deloitte).

L’implantation des grands de la distribution

Les perspectives de croissance du commerce en Afrique n’ont pas échappé aux géants américains (Walmart) et européens (groupes Carrefour, Casino, Spar et CFAO) qui y déploient leurs enseignes, de même que certaines PME françaises. Aujourd’hui ces groupes choisissent souvent de s’appuyer sur des partenaires locaux, car l’implantation en Afrique nécessite une (re)prise en compte des spécificités locales, notamment dans les stratégies merchandising. D’autres, comme le groupe Sanofi, ont choisi de s’appuyer sur une expertise testée en Europe pour déployer leur réseau de distribution : le groupe a choisi de lier un partenariat avec l’agence CROSS en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Cameroun et en Algérie. Résolument tournés vers le continent Africain, nous accompagnons depuis plusieurs années d’autres grands acteurs du Maghreb, au Liban et à Dubaï.